A propos

Aline Roussel, née en 1985 à Vitry-le-François dans la Marne, vit et travaille actuellement à Nancy en Meurthe-et-Moselle. Son univers artistique se déploie autour d’une approche plasticienne de la photographie.

Très jeune, elle se passionne pour toutes les formes d’art. En 1997, elle découvre la pratique de la photographie argentique dans le club de son collège. Dès lors elle la pratiquera, puis la photographie numérique, en amateur, jusqu’en 2017. Cette année-là elle participe à trois expositions, dont une à la Galerie Le Studio à Paris. Ces expériences finiront de la convaincre de quitter son travail d’ingénieur pour intégrer un temps l’École des Arts de la Sorbonne, période pendant laquelle elle assistera également l’artiste Kapwani Kiwanga (Prix Marcel Duchamp 2020) à son atelier, pour enfin se consacrer à sa propre pratique.

Son travail s’articule autour du corps et de la nature et s’inspire de l’esthétique japonaise ainsi que des travaux de David Lynch et de Patrick Bailly-Maître-Grand entre autres. Son travail argentique sans appareil photo, en particulier, questionne le support et l’empreinte de la lumière et des matériaux mis en relation et devenus à la fois acteurs et sujets. Les images produites invitent le spectateur à la contemplation de l’impermanence d’une nature qu’il redécouvre et qui le renvoie à sa propre essence.